Cette déclaration peut être déclamée entre deux parenthèses démesurées, en divers lieux, pour certains temps :


Déclaration d'Indépendance de l' ( entre )


Mesdames et Messieurs,
Nous sommes heureux d’ouvrir officieusement une parenthèse indépendante.

La parenthèse sépare, elle ouvre un espace à l’écart de son contexte, indépendant et libre de s’accorder. Elle peut digresser, divaguer, changer de sujet, d’époque, divertir, déplacer, etc etc... : Un espace de liberté dans lequel tout devient possible !

À l’origine, (en 1399) sa fonction première a été d’intégrer au sein du texte ce qui en était à la marge. et comme on sait, c’est à la marge, en bordure que tout s’invente !
Depuis, la parenthèse campe des interstices, se place entre les mots ; et se déplace dans la phrase à l’envi.
C’est cette liberté et cette mobilité que nous souhaitons utiliser ici pour déplacer au delà des mots, des pages aux paysages :
PA(YSA)GES.

Ces liens entre typo et topographie font apparaître de grands potentiels qu’il nous reste à arpenter !

En conséquence de ces remarques,
Nous, assemblés ici, vous prenant à temoin de nos bonnes intentions, déclarons solennelement et sans autorité :
que ces espaces entre parenthèses sont des lieux libres et indépendants,
qu’ils sont des espaces-temps qui cherchent à s’autonomiser du cours des choses;
qu’ils doivent servir à prendre du recul, à observer, échanger, apprendre, expérimenter,
inventer, de manière pacifique et constructive...
C’est pleins d’une ferme confiance que nous nous engageons au soutien de cette déclaration !